2020 – crise coronavirus – Vitamine D – COVID19

COVID19 et vitamine D

Déconfinement n’étant pas dans le dictionnaire, mon correcteur me le souligne comme une erreur. Enfin, nous y voilà, après près de 4 mois de crise, nous entamons une étape vers la désescalade. Les températures augmentent le soleil se fait plus présent.
Ce matin en me réveillant alors que je regardais Kiki ma petite araignée sur sa toile qui squatte le plafond attendant tranquillement quelque insecte, il me vient une idée.

Pendant tout le déroulement de l’épidémie depuis Wuhan et l’affaire du Diamond Princess, je trouvais que le comportement de l’épidémie, les contaminations et le nombre de victime ne sont pas très cohérents. Il existe des disparités importantes de pays à pays ou à région et de population à population. Et je n’ai pas trouvé dans les infos ou la documentation officielle une raison valable, prouvée et documentée à ce sujet. Je vais couvrir non pas toutes les causes, mais uniquement l’influence de la vitamine D telle que décrite dans les études scientifiques et mettre cela en relation avec des caractéristiques géographiques et ethnographiques.

Voici donc l’organisation de mon article :
- Note d’avertissement
- Vitamine D, commentaire sur l’article de wikipédia
- Liste de sources sur les rapports entre Vitamine D et COVID19
- Discussion sur les “médicaments miracles pas chers” et les biais des méthodologies scientifiques et sur la ville de Marseille.

Note d’avertissement:
Je ne suis pas médecin, ceci est juste l’exposé de ma pensée, sans aucune garantie d’aucune sorte: pour un quelconque diagnostic ou traitement vous devez demander à votre médecin traitant. D’autre part, la vitamine D est un produit qui ne doit pas être pris en excès. C’est pourquoi, je vous recommande chaudement de vous rapprocher du personnel médical à ce sujet. Sachez simplement qu’une exposition raisonnable au soleil (pas à travers du verre !) et un régime comprenant du poisson gras de manière raisonnable est un bon début pour avoir un taux correct de vitamine D. Donc ne vous précipitez pas nécessairement sur des compléments alimentaires sans avis médical.

Vitamine D, commentaire sur l’article de wikipédia:

Que m’a soufflé la petite araignée ? Il s’agit d’une info entendue en début de crise, il semble que beaucoup de victimes (les cas les plus graves) avaient eu des carences en Vitamine D.
Alors j’ai regardé dans wikipédia et j’y ai trouvé une liste des raisons pour lesquels on peut être carencé en Vitamine D. (vous pouvez ouvrir une fenêtre sur cette page l’article est très bien fait : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vitamine_D ). Je vais donc reprendre ici les différentes raisons des carences et les rapprocher des informations média reçues depuis le début de la crise. Je vais discuter chaque cas pour raisonner dans le but d’imaginer les causes d’aggravation des cas de COVID19 (le nom de la maladie).
Il y a l’aspect contamination. Je ne me penche pas sur cette aspect là, mon objectif est juste une réflexion sur l’aggravation des symptômes. On notera déjà que cette aggravation ou non peut avoir une influence directe sur la comptabilisation des cas dans une zone géographique. Parce que si les gens n’ont pas de symptômes graves, peut être n’iront t-ils pas à l’hôpital, donc le décompte de cas ne sera pas cohérent entre toutes les zones.

Notez aussi que la vitamine D peut être acquise par deux moyens : alimentaire (beaucoup par les poissons gras ou l’huile de foie de morue) ou par simple exposition au soleil (direct, sans verre intermédiaire). Il existe aussi des complément alimentaires.

Voyons donc les raisons de carences telles que présentées par Wikipédia (au 2020 05 20):

- «personnes âgées séjournant en institution» ; tiens, justement beaucoup de victimes se trouve dans les EPAD et cela dans beaucoup de pays. [https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2462477-coronavirus-en-france-110morts-en-plus-mais-encore-de-bons-chiffres-a-l-hopital/]
- « personnes très âgées en général » à cause du peu d’exposition solaire. Tiens justement on trouve que ce sont les personnes les plus à risque. [https://fr.statista.com/statistiques/1104103/victimes-coronavirus-age-france/]

Les deux points précédents sont relativement bien connus et très médiatisés. On notera simplement la coïncidence, d’autres multiples raisons liées à l’age pouvant en être la cause.

- « les personnes à peau foncée ou noire » ; Il a été très question de ce point aux Etats-Unis car il se trouve que beaucoup de victimes viennent de la communauté afro-américaine. Le mécanisme ici, est que le taux important de mélanine arrête plus les UV qu’une peau claire. En hiver ce mécanisme est très important. [https://www.france24.com/fr/20200414-les-afro-am%C3%A9ricains-principales-victimes-du-covid-19-aux-%C3%A9tats-unis]
- « en hiver, les personnes vivant à des latitudes élevées (cas de la France métropolitaine) » ; on voit aussi dans les statistiques mondiales que se sont surtout les pays de l’hémisphère nord qui sont les plus touchés pour l’instant. [https://www.lci.fr/international/carte-coronavirus-monde-bilan-covid-19-pandemie-virus-etats-unis-russie-bresil-espagne-italie-france-allemagne-turquie-les-pays-les-plus-touches-2143601.html]

- « les personnes qui ne peuvent s’exposer au soleil en raison de maladies de peau (vitiligo, …) ; » à vérifier, je n’ai pas d’info à ce sujet.

- « les personnes souffrant d’un excès de poids (la vitamine D est stockée dans les graisses) » ; ça c’est particulièrement intéressant parce que justement on a noté que les personnes en excès de poids font plus parties des victimes. [https://www.sudinfo.be/id188959/article/2020-05-12/les-patients-covid-19-en-surpoids-sont-nombreux-aux-soins-intensifs-levolution] ; or il se trouve justement qu’aux Etat-Unis (et de plus en plus en Chine, oui) les populations pauvres ont tendance à être en surpoids. On voit bien que la vitamine D se stocke principalement dans les graisses et donc cette vitamine est perdue pour l’organisme.

Pour les trois derniers points qui sont assez spécifiques, je n’ai pas de source d’information:
- « les enfants nourris au sein, si la mère ne prend pas un supplément approprié »
- « les personnes souffrant d’une obstruction des voies biliaires (malabsorption des graisses) »
- « les personnes souffrant d’une insuffisance rénale. »

D’autre part, dans wikipédia :
- « Les médicaments qui baissent le cholestérol gênent la production de vitamine D. » ; Dans le figaro santé on note [https://sante.lefigaro.fr/article/les-autorites-clarifient-la-liste-des-personnes-a-risque-face-au-coronavirus/] : « les patients souffrants de comorbidité avaient des taux beaucoup plus élevés: 13,2 % pour les maladies cardiovasculaires, …, 8,4 % pour l’hypertension, 8,0 % ». Je crois qu’on utilise des médicaments contre le cholestérol pour les maladies cardiovasculaires.

J’aimerais ensuite vous citer le passage du document Wikipédia concernant l’immunité : « Effets sur le système immunitaire ; Maladies infectieuses / De façon générale, la vitamine D active le système immunitaire inné et affaiblit le système immunitaire adaptatif. Une carence est associée à un risque accru d’infections virales, … , la vitamine D était d’ailleurs utilisée comme traitement dans le passé »

Liste de sources sur les rapports entre Vitamine D et COVID19

Article rtbf en français [ https://www.rtbf.be/tendance/bien-etre/sante/detail_les-carences-en-vitamine-d-augmentent-elles-le-risque-de-gravite-du-covid-19?id=10499840 ]

Article in english « The role of vitamin D in the prevention of coronavirus disease 2019 infection and mortality » [https://link.springer.com/article/10.1007/s40520-020-01570-8]

Article de l’OMS en français [https://www.who.int/elena/titles/bbc/vitamind_pneumonia_children/fr/]

Article en Français lire la partie ‘Le manque de soleil affaiblit le système immunitaire, la vitamine D le renforce’ [https://www.medicatrix.be/covid-19-comment-renforcer-votre-immunite/]

Article en Anglais «Evidence that Vitamin D Supplementation Could Reduce Risk of Influenza and COVID-19 Infections and Deaths» [https://www.mdpi.com/2072-6643/12/4/988/htm]

Discussion sur les «médicaments miracles pas chers» et les biais des méthodologies dites «scientifiques».

Je ne suis pas un scientifique, et même pas un BAC+5. Par contre, je suis informaticien depuis que je suis petit (1978) et j’ai réussit la certification Cisco CCIE. Je travaille sur les plus grands réseaux informatiques à l’international depuis 40 ans.

Cette intro pour expliquer deux choses :
- Il n’y a pas besoin d’avoir fait de longues études pour comprendre que suivre une méthodologie est important pour valider des résultat scientifiques ou techniques. Par exemple certains logiciels sont de vrais W*daubes par le fait que les informaticiens n’ont pas suivi correctement la méthodologie. Quelque soit, le domaine, si vous ne faites pas les choses sérieusement, vos résultats n’apparaîtront comme valables qu’aux non initiés et la catastrophe se montera au grand jour à la longue.
- La rigueur de la méthodologie est la seule pratique acceptable quand on travaille sur des sujets de haute importance comme un grand réseau international ou dans la recherche médicale. L’ “à peu près qui aurait l’air juste” est vous le comprenez une faute dans ces domaines.

Par cet article sur la vitamine D, je veux aussi vous montrer deux choses:
- Il existe des moyens sur lesquels les scientifiques sont d’accord pour améliorer la protection face au COVID 19.
- La vitamine D semble faire parti de ces moyens

Mais aussi, vous l’avez bien compris à la lecture, si on prend une population, il y a des biais. C’est à dire que selon les groupes, votre étude scientifique peut avoir des résultats différents. Il est donc fondamental de réaliser des études avec des groupes témoins sinon les résultats n’ont juste pas la moindre petite valeur.
Par exemple, prenons un pays comme la France, il y a un taux moyen de malades graves du COVID 19. Si vous décidez de faire une étude entre Paris (où les gens sont toujours enfermés, ne mange pas nécessairement du poisson régulièrement) et disons au hasard Marseille (où il y a un soleil abondant autant que le fameux poisson de la méditerranée). Vous comprenez facilement que les résultat liés à la vitamine D ne peuvent êtres identiques. Si vous faite votre étude sans groupe témoin (ou placebo) vous n’aurez pas le moyen de corriger les variations dût aux modes de vie très différents ou même aux différences de populations. De même si vous comparez les chiffres de la France à l’Afrique pour les mêmes raisons, la comparaison n’a en fait pas la moindre petite valeur.
Un scientifique digne de ce nom ne pourrait pas se réclamer de tels résultats. S’il le faisait, il faudrait immédiatement se demander la raison d’un tel égarement ou pire d’une telle volonté, dans quel but ?

Dans les réseaux informatiques, rien n’est facile, nous avons besoin d’années d’expérience pour réaliser quelque chose de correct. Dans des domaines complexes comme les sciences ou les techniques, les choses sont difficiles et complexes, il n’y a pas de miracle. C’est cette difficulté qui fait que l’on doit habituer son cerveau à réfléchir sans être impressionné par les arguments d’autorité ou les diplômes du savant.

En conclusion, une boutade (/plaisanterie), si je voulais fuir le coronavirus et limiter le risque lié au COVID19, je déménagerais à Marseille pour deux seules et uniques raisons uniquement :

1) Il y a plus de soleil que dans le nord de la France
2) On peut y manger un poisson délicieux le plus souvent possible

Vous avez compris pourquoi :)

FacebookDiggFriendFeedLinkedInMySpacePingTwitterYahoo BuzzShare
This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.