SHANGHAI – LE RIRE JAUNE

Toujours aussi drôle, mais vrai : le Rire Jaune sur Shanghai :)

FacebookDiggFriendFeedLinkedInMySpacePingTwitterYahoo BuzzShare

LA LANGUE CHINOISE – LE RIRE JAUNE

Je viens de tomber sur cette chaîne vidéo Youtube que je vous recommande : le rire jaune. Cette vidéo sur la langue chinoise est drôle et résume vraiment bien ce qu’il faut savoir.

FacebookDiggFriendFeedLinkedInMySpacePingTwitterYahoo BuzzShare

Nouvel an chinois, Bonne année du cheval 2014

Voici une photo d’un dragon, qui danse sur l’avenue d’Ivry. Cette année la météo a été plutôt clémente. Une question souvent posée, à quoi correspond la boule qui se situe devant le dragon ? Cette boule représente une perle. Il semble qu’avant elle était le symbole du soleil, puis est devenue une perle avec l’arrivé de la religion taoïste. Cette perle est sacrée dans la religion taoïste, elle est gardée par le dragon. Elle peut exaucer tous les souhaits et possédé toute la connaissance.

 

Les natifs du cheval sont les personnes nées (AAAAMMJJ):

 

du 20140131 au 20150218

du 20020212 au 20030131

du 19900127 au 19910214

du 19780107 au 19790127

du 19660121 au 19670208

du 19540203 au 19550123

du 19420215 au 19430204

du 19300130 au 19310216

du 19180211 au 19190131

du 19060125 au 19070212

 

Bonne année à tous.

FacebookDiggFriendFeedLinkedInMySpacePingTwitterYahoo BuzzShare

Le matcha (thé vert)

Voici un thé facile à préparer, il se présente en poudre. Un peu au fond d’une tasse, de l’eau chaude, remuer pour éviter les grumeaux et voilà il est prêt à déguster. C’est une solution finalement plus simple  que le thé en feuille. Je trouve qu’il a même meilleur gout.

Même s’il est très utilisé en pâtisserie, c’est ce qui permet de réaliser des gâteaux à base de thé vert, on le trouve traditionnellement pour la cérémonie du thé au Japon.

En ces temps froids c’est toujours un plaisir.

FacebookDiggFriendFeedLinkedInMySpacePingTwitterYahoo BuzzShare

Bonne année 2013 – année du serpent


Cette photo a été prise à l’occasion des célébrations du nouvel an chinois à Paris (13eme arrondissement).
Même si c’est l’année du serpent, on trouve toujours le dragon accompagné de lions pour participer au défiler et au lancer de pétards devant les magasins.

D’ailleurs vous avez pu remarquer une boule rouge devant le nez du dragon ?  C’est une boule de feu.

D’autre part, je serais vraiment intéressé pour avoir vos critiques et vos remarques sur rencontre d’un bol et d’une assiette. Cela me permettra sans doute d’améliorer le contenu et la qualité de ce blog.

Bonne année du serpent (2013) :)

Note : [arobase] doit être remplacé par un “@” et [point] par un “.” , ceci pour éviter le spam.

FacebookDiggFriendFeedLinkedInMySpacePingTwitterYahoo BuzzShare

Un espion français en Chine à la fin du 19eme siècle

Pour avoir très modestement apporté un peu d’aide à cet ouvrage j’aimerai vous signaler la sortie de Au cœur de la Chine impériale, un livre qui présente des fonds photographiques datant de 1887-1901. Il a été présenté par Lucie Moriceau et Jean-François Brun à l’occasion des rencontres de l’histoire, événement organisé à Blois par l’ECPAD. Cette année la Chine était un sujet traité grâce à une expo photo réalisée à partir d’un fond d’archive datant de la fin du 19e siècle (1887-1891). Parmi les militaires qui réussirent à fixer sur la pellicule des images de l’empire du milieu, il y a le capitaine Albert d’Amade (1856-1841) du 2eme Bureau de l’état-major.

Ce livre montre de nombreuses photos en grand format sur les armées de l’époque, mais aussi sur les paysages, les villes et les habitants de la Chine de l’époque. le capitaine d’Amade, attaché militaire français pu prendre des centaines de clichés avec probablement une chambre pliante (appareil photo pliable de l’époque). Il emploie des des plaques “sèches” au gélatino-bromure d’argent format 13*18 cm.

Parmi les photos, on découvrira dans ce livre quelques photos aériennes prises à l’époque en ballon d’observation par les officiers du génie présents en Chine lors de la campagne de 1900-1901 à la suite de la révolte des Boxers. Mais l’entrée Sud de la cité interdite (donnant maintenant sur la place Tian an men). D’‘Amade a pris directement des photographies mais collectionnait également des clichés acquis dans le commerce, dont les plus anciens, comme la maison de thé de Huxinting (qui existe encore dans l’ancienne ville chinoise à Shanghai), remontent aux années 1870.

C’est aussi passionnant de voir des photos d’armées, prises lors de manœuvres, que l’on croirait sorties d’une machine à remonter le temps.

L’ouvrage se termine par des photos et des explications sur une mission d’espionnage particulière dans le sud de la Chine pour explorer “un futur développement des routes marchandes”.

 

Au coeur de la Chine impériale – carnets de voyages de militaires photographes ; Isbn: 978-2-11-128769-3 ed. ECPAD-SOTECA

L’exposition de photographie correspondante La Chine Impériale est aussi en cours du 11 octobre au 10 novembre 2011 au cloître du Conseil Général de BLOIS – Entrée libre hôtel du département – Place de la république – 41020 BLOIS.

FacebookDiggFriendFeedLinkedInMySpacePingTwitterYahoo BuzzShare

Les Coréens

Ce week-end, j’étais à Blois. C’est toujours un plaisir de retrouver ces villes de la Loire.
L’ECPAD ( http://www.ecpad.fr ) y organisait “les rendez-vous de l’histoire”  manifestation avec conférences, musique et une partie “marché du livre” principalement consacré à l’histoire et aux problématiques géopolitiques. Sur un des stand j’ai rencontré l’auteur du livre Les coréens, Pascal DAYEZ-BURGEON. Il m’a parlé avec passion de la Corée et des coréens.

Les connaisseurs de l’Asie et en particulier de la Chine et du Japon ne connaissent pas obligatoirement la Corée, et pourtant, ce pays, comme le montre l’auteur , qui y vécut env. 6 ans, connait une réussite remarquable. Dans les domaines des technologies de l’informatique la Corée est devenu en quelques années un lieu de créations et de réussites exceptionnelles. Les Coréens empreints de confucianisme, comme leurs voisins chinois et japonais sont devenus “l’une des populations les mieux formées de la planète”.
Ce livre vous présentera de nombreuses informations et son intérêt est de bien synthétiser le fait Coréen. De même, et j’y suis particulièrement sensible, il permettra au lecteur de faire le point et de réviser ses clichés et ses idées préconçues sur le pays du matin calme.

C’est donc avec un grand intérêt que j’ai lu ce livre que je vous recommande: Les coréens (ISBN 9782847347555) Ed. Tallandier auteur: Pascal DAYEZ-BURGEON

FacebookDiggFriendFeedLinkedInMySpacePingTwitterYahoo BuzzShare

Un petit clin d’oeil

Si vous hésitez entre une cuisine chinoise ou une cuisine japonaise, pas de problème : Y a les deux ;)

FacebookDiggFriendFeedLinkedInMySpacePingTwitterYahoo BuzzShare

Le riz et les haricots, je fais aussi la cuisine ( Feijoada : brésil )

Rencontre d’un bol et d’une assiette s’il est un blog consacré à l’Asie, au départ, il n’en reste pas moins ouvert sur les autres cultures et aussi, celles d’Amérique Latine. Un plat que j’aime beaucoup, la Feijoada, je l’ai découvert lors d’une visite dans untrès bon resto de la capitale parisienne: Le Botequim dans le 5e.

 

 

Voici la recette de je réalise de temps à autre pour les amis:

 

 

Les haricots noirs, pas de Feijoada sans haricots noirs ! En voici sur la photo. Environ 500 gr pour 6 personnes. De la viande (viande salée, poitrine de porc, saucisse, lard) environ 1 Kg. Ajouter selon le gout une queue ou/et un pied ou/et oreille de porc.

Épices : laurier (4 feuilles), Oignon (3 oignons), ail (1 tête d’ail), coriandre (2 cuillère à soupe), huile d’olive (4cuillière à soupe), persil (250gr)

 

 

 

Il faut les laisser tremper les haricots noirs pendant une nuit. De même que de la viande salée.

Dans une eau renouvelée, faire cuire la viande salée jusqu’à ébullition. Couper la viande et le porc.

Faire cuire les haricots pendant une bonne heure dans leur eau pour garder la belle couleur noire.

Ajouter aux haricots, la viande salée, et le porc. faire mijoter pendant une heure environ à feux doux.

Ajouter les épices

Laisser réduire pendant une bonne heure.

C’est le plat de base. Maintenant vous devez ajouter :

- Un plat de riz (basmati) env. 100gr / par personne. Cuire comme du riz

- Une orange par personne (coupée en quartier)

- Un choux coupé en lanières de 1/2 centimètre (qui aura chauffé pendant une vingtaine de minute en fin de cuisson; au dessus de la feijoada)

- De la chapelure (mis à disposition des invités) pour saupoudrer sur le plat

- Enfin Le piment en sauce pour ajouter au plat selon les goûts.

Si vous ne savez pas où trouver les haricots noir du Brésil laissez moi un commentaire sur ce blog.

Bom apetite :)

FacebookDiggFriendFeedLinkedInMySpacePingTwitterYahoo BuzzShare

De oeuf ou de twitter … ?

 

 

 

 

 

 

 

Cet oeuf à l’air bien anodin ? c’est un des nombreux que vous pouvez trouver sur twitter … Et pourtant en Chine, traiter quelqu’un d’oeuf est une insulte assez forte. J’imagine facilement que la présence de l’oeuf sur un profil de nos amis du pays du milieux doit être plutôt désagréable. En Chine, stupide se dit en effet “PenDan” ce qui se traduit à peu près par “juste sorti de l’oeuf”.

FacebookDiggFriendFeedLinkedInMySpacePingTwitterYahoo BuzzShare
←Older