Editorial : pitiè pour le « H » et le « X »

De plus en plus, dans les médias, entre collègue de travail ou même entre amis, on utilise des noms propres chinois pour tel ou tel président, société, marque. Or les Français qui n’ont pas fait d’études de chinois n’ont pas appris à prononcer ces noms. Cela est dû au fait que ces noms sont écrits comme en pinyin (système d’écriture à base de lettres romaines utilisé en Chine pour donner la prononciation des caractères chinois) et repris tel quel dans la langue française. Bon, ce n’est pas très dur, commençons par le « H »:

Le « H » est aspiré un peu comme en anglais avec « hot ». N’oubliez pas: vous avez une patate chaude dans la bouche et ouille ça brule … vous soufflez pour refroidir, et vous prononcez simultanément un « U », vus avez votre « hu » prononcé correctement. Allez-y, oui c’est bien, vous pouvez essayez avec les autres voyelles : ha hi he ho hu … très bien.

.

Le « X » est d’une simplicité biblique à prononcer : non, ce n’est pas comme dans Xanadou ou Xylophène… Le « X » se prononce tout simplement « CH » comme dans « chat ». Pour dire merci en chinois il faut donc dire : chié-chié, et oui, en plus c’est drôle.

.

Maintenant, vous allez pouvoir briller en société et bluffer nos amis chinois. Mais si vraiment vous avez des difficultés avec le “H”, vous pouvez le transformer en “R” ce sera toujours plus proche de la prononciation d’origine, par exemple :

Huawei se prononce Roi-ouei

Hu jin tao se prononce Rou-djin-tao

Xian (la ville des soldats de terre cuite) se prononce CHi-ane

FacebookDiggFriendFeedLinkedInMySpacePingTwitterYahoo BuzzShare